Statistiques

Publication ANFR

 

En référence à la dernière publication mensuelle, les supports activés en 4G ont progressé de 340 unités.

  • Les antennes activées en 700 MHz ont progressé de 1038 unités.
  • Les antennes activées en 1800 MHz ont progressé de 412 unités.
  • Les antennes activées en 2600 MHz ont progressé de 333 unités.

Progression de l’identification

 


Il reste 1164 supports 4G à identifier parmi les 13 636 supports activés en 4G selon les chiffres publiés par l’ANFR au 01/10/2019.
Parmi les supports activés,  9 289 sites le sont en 4G/700 MHz. Il en reste 1467 à identifier.

 


Répartition des sites émettant en 4G

Le 14/10/2019 à 15 h.

Les antennes équipées des trois fréquences 4G attribuées à Freemobile concernent 61,79 % des sites équipés en 4G (hors zones blanches et quelques sites 3G non activés en 4G).
Les sites ne disposant que d’une seule fréquence ne représentent plus que 6,55% des supports 4G.

Rappel : Il s’agit des fréquences collectées par les contributeurs à RNCmobile. Les sites concernés peuvent donc émettre sur d’autres fréquences que les seules fréquences collectées.


Évolution de la collecte


En faisant abstraction des antennes collectées avant le 1er janvier 2018, le cumul des sites équipés en 4G/700MHz (6855 sites) dépasse celui des sites équipés en 4G/1800MHz (4539 sites), qui lui-même dépasse le cumul des sites équipés en 4G/2600 MHz (3185 sites).
Le cumul des supports 4G se situe entre les deux (3449 sites). Le rythme d’ajout de nouveaux supports 4G a donc été de 2000 sites par an sur cette période et ce, hors de toute évolution de sites 3G pré-existants.

Ce dernier constat reflète l’ouverture croissante de sites non équipés en 4G/2600 MHz (essentiellement des sites dédiés aux lignes à grande vitesse et des sites dédiés à des équipements et locaux intérieurs : métros, centres commerciaux, espaces culturels, administrations).

 



En se limitant aux sites  collectés depuis le début de l’année, la progression des antennes équipées en 4G/700 MHz (5098 sites) est proche de trois fois celles équipées en 4G/1800 MHz (1713 sites) .

Le cumul des sites équipés en 4G/2600 MHz dépasse largement les 1000 sites (1093 sites).

Le cumul des supports 4G s’établit à 1204 sites sur les neuf premiers mois, soit un retard de près de 370 sites calculé au prorata temporis sur l’objectif annuel affiché de 2000 sites nouveaux en 2019.

Le différentiel avec le nombre de supports s’explique par les activations de plus en plus nombreuses de sites dédiés aux lignes à grande vitesse équipés en 1800 MHz 4×4 MIMO.

 


Projection annuelle


La trajectoire actuelle depuis le début de l’année permet d’envisager un apport annuel de :

  • 7000 antennes équipées en 4G/700 MHz
  • 2100 antennes équipées en 4G/1800 MHz
  • près de 1500 antennes équipées en 4G/2600 MHz
  • 1600 supports équipés en 4G.

NB : Cette trajectoire repose essentiellement sur les équipements réalisés en propre par Freemobile (basé sur une extrapolation polynomiale de degré 3 entamée début 2019).


Collecte vs cibles Odyssée 2024

Dans le cadre de la présentation du projet Odyssée 2024, ILIAD a annoncé le 7 mai 2019 se fixer trois cibles en matière de téléphonie mobile.

Odyssée 2024 : cible n° 1

Le premier objectif vise à équiper en 4G/700MHz au moins 10000 antennes à la fin de l’année 2019.


La trajectoire actuelle entamée en 2018 devra être conservée jusqu’à fin 2019  pour atteindre cet objectif. L’effet d’accélération devrait, en effet, se poursuivre jusqu’à 3 à 6 mois après l’ouverture de la dernière phase (1er juillet 2019).

NB : La projection polynomiale de degré 3 intègre en partie l’effet accélérateur déclenché par les ouvertures trimestrielles des phases de libération de la TNT.
Cette trajectoire est maintenant très proche d’une projection exponentielle nécessaire à l’atteinte de la cible.


Odyssée 2024 : cible n° 2

ILIAD s’est également fixé une deuxième cible visant à équiper en 4G/700MHz la totalité des antennes 4G actives avant la fin de l’année 2020.


NB : La projection polynomiale utilisée devrait se vérifier jusqu’en début 2020, pour laisser place à une inflexion de la courbe pour se rapprocher de la courbe des supports 4G à la fin 2020 (fin de l’effet accélérateur de l’ouverture des phases dès début 2020).


Odyssée 2024 : cible n° 3

ILIAD a également annoncé se fixer comme objectif d’exploiter 25000 antennes en 4G à la fin de l’année 2024.



La trajectoire actuelle entamée en 2018 devra être maintenue au même rythme jusqu’à fin 2024 pour atteindre un portefeuille en réseau propre de presque 24000 sites. A ces sites en réseau propre devraient s’ajouter la quasi-totalité des 2500 sites en zone blanche actuellement en 3G. Les engagements du programme « New deal Mobile » prévoient, en effet, qu’ils soient intégralement convertis en 4G d’ici à 2024.

Cet apport devrait être suffisant pour réaliser l’objectif visé, même dans le cas assez probable où l’objectif ne serait que partiellement réalisé.

NB : Quelques sites en zone blanche ont été convertis à la 4G courant 2019. Pour le moment, aucun n’a pu être intégré à la collecte de RNCmobile faute d’une connaissance précise des caractéristiques de leur nommage.